COMÉDIE FRANCAISE AU CINEMA

JEUDI 26 JUIN - 17H
 

LE BOURGEOIS GENTILHOMME de Molière par Valérie Lesort & Christian Hecq

MISE EN SCÈNE THÉATRALE

Monsieur Jourdain est un riche bourgeois dont l'obsession est d'appartenir à la noblesse. Pour y parvenir, il s'efforce d'acquérir les manières des gens de qualité en multipliant les leçons particulières. Il refuse de donner sa fille en mariage au jeune homme qu'elle aime car il n'est pas gentilhomme. Cependant, il se ravise lorsque celui-ci se déguise "en grand Turc" et offre à Monsieur Jourdain de l'élever à la dignité de "Mamamouchi" en échange de la main de sa fille.

LE BOURGEOIS GENTILHOMME.jpg

Salle Marie-Christine Barrault

Durée 2H20 

Tarif plein 16€ réduit 13€

Dramaturgie et mise en scène

Valérie Lesort

Distribution

Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française

OPÉRA NATIONAL DE PARIS

MARDI 21 JUIN - 19H30
 

PLATÉE de Jean-Philippe Rameau

MISE EN SCÈNE THÉATRALE

"Faisons d’une image funèbre une allégresse par mes chants."

 

- Platée, Acte II, scène 5

 

De quoi Platée est-elle le nom ? L’ambiguïté subsiste, non seulement sur le genre – tantôt ballet bouffon, unique en son genre, justement, tantôt comédie-ballet, désignation plus neutre, et partant moins suggestive –, mais aussi quant à la créature éponyme, « Nymphe » régnant sur « un humide empire » ou « Naïade ridicule », que Rameau fait chanter dans une tessiture de haute-contre, apanage des jeunes premiers héroïques et tendres. Car à l’occasion du mariage du Dauphin Louis, fils de Louis XV, et de l’infante Maria Teresa d’Espagne, réputée disgracieuse, le compositeur se moque.
De cette cour, peut-être, qui se prend pour l’Olympe. De la tragédie lyrique, où ses audaces divisent l’auditoire entre Anciens – les « lullystes » – et Modernes – les « rameauneurs ».
Ou encore de lui-même, si peu préoccupé de sa propre gloire, comme le rapporte Guy de Chabanon, son premier biographe, qu’elle « paraissait même quelquefois l’importuner », et pourtant prompt à rétorquer aux piques assassines de ses plus fervents détracteurs. Dès lors, son coup de génie n’est-il pas de démontrer, sous les traits de la Folie, que nul autre que lui, artiste et théoricien, n’eût été en mesure de « parvenir au chef-d’oeuvre de l’harmonie » ? Classique du répertoire de l’Opéra de Paris, la production signée Marc Minkowski et Laurent Pelly revient à l’affiche avec une distribution entièrement renouvelée.

platee.jpg

Salle Marie-Christine Barrault

Durée 3H avec entracte

Tarif plein 16€ réduit 13€

Dramaturgie 

Agathe Mélinand

Mise en scène

Laurent Pelly

Direction musicale

Marc Minkowski

Cheffe des cœurs

Ching-Lien Wu

Distribution

Choeur et Orchestre des Musiciens du Louvre-Grenoble
Coproduction avec le Grand Théâtre de Genève, l’Opéra national de Bordeaux,
L’Opéra national de Montpellier, le Théâtre de Caen et l’Opéra de Flandre