ASIA2022.jpg

En avril, le Casino et l'association LA SAUCE DU CASINO sont fiers de vous inviter aux projections événements dans le cadre du quinzième festival MADE IN ASIA en partenariat avec l'ACREAMP et l'association Tchin-Tchine.

Loin des clichés, le festival Made in Asia, événement unique en France, se donne pour mission de faire mieux comprendre la réalité de l’Asie contemporaine, ses évolutions, ses contradictions, et de tisser des passerelles entre Orient et Occident.

 

Cette année Lavelanet est fier d'accueillir la réalisatrice Ye Ye, qui vient récemment de sortir son dernier film en salles, ainsi que le co-fondateur de la Cinémathèque de Toulouse, Guy Claude Rochemont. 

Ce rendez-vous unique met en lumière des œuvres de qualité rares ou émergentes. Cette année, la sélection met à l'honneur les créations de Ye Ye, Ryusuke Hamaguchi et Kinuyo Tanaka.

yeye.jpg

La réalisatrice chinoise Ye Ye, naturalisée française en 2015, décrit dans son premier long-métrage documentaire H6, présenté en séance spéciale au Festival de Cannes 2021, le quotidien de l’hôpital du peuple n° 6, l’un des plus grands de Shanghaï, du point de vue de patients résilients. Pour le réaliser, elle a visité l'Hôpital du peuple n°6 de Shanghai pour y suivre une série de personnages, patients et docteurs. Avec sensibilité, mais sans sentimentalisme, elle montre les différentes difficultés auxquelles font face ces individus, nous offrant non seulement un précieux aperçu du système de santé chinois, mais un tableau des comportements sociaux et attitudes de ces gens par rapport à la vie. Nous avons interrogé la réalisatrice sur son approche de son sujet et sur sa relation avec ses sujets.

SAMEDI 9 AVRIL - 20H30

Séance en présence de la réalisatrice du film

Annonce Films Site (1).png
Sans titre 2.png

Né en 1978, Ryûsuke Hamaguchi se forme à la Graduate School of Film and New Media de la Tokyo University of the Arts où il obtient un master en cinéma. Passion (2008), son film de fin d’études, est sélectionné au Festival internacional de cine de San Sebastián, puis The Depths (2010) est présenté au TOKYO FILMeX. Entre 2011 et 2013, il co-réalise la série documentaire Tôhoku Documentary Trilogy avec Kô Sakai, avant de signer deux longs métrages de fiction: Shinmitsusa (Intimacies, 2012) et Bukimi na mono no hada ni sawaru (Touching the Skin of Eeriness, 2013). Sélectionné en compétition au Festival des 3 Continents 2015, Senses (Happy Hour) remporte la Montgolfière d’argent et le Prix du Public. Asako I & II (2018) est présenté en compétition au Festival de Cannes 2018. Son film Drive My Car (2021) a remporté le prix du meilleur scénario à Cannes en 2021 et l'oscar du meilleur film étranger en mars 2022. Contes du Hasard, son tout dernier film a également remporté le prix d'Or au Festival des 3 continents à Nantes.

DIMANCHE 10 AVRIL - 18H

CONTES DU HASARD_120_WEB.jpg

Séance exceptionnelle en Sortie Nationale

hamaguchi.jpg
Sans titre 2.png
tanaka.jpg

Séance unique présentée par le co-fondateur de la Cinémathèque de Toulouse, Guy Claude Rochemont.

rochemont.jpg
Photo 17-02-2022 12 28 20.jpg

DIMANCHE 24 AVRIL - 18H

Sans titre 2.png

Kinuyo Tanaka (1909-1977) fut une grande actrice du cinéma japonais. Elle tourna plus de deux cents films, notamment sous la direction de Kenji Mizoguchi, Yasujiro Ozu, Mikio Naruse ou Kon Ichikawa. En 1953, elle décide de passer derrière la caméra, devenant la première femme cinéaste d’après-guerre. Si son parcours de réalisatrice fut semé d’embûches, l’actrice put néanmoins diriger six longs-métrages, restés jusque-là inédits en France. En abordant différents styles, elle esquisse d’inoubliables portraits de femmes : une voix singulière dans la grande histoire du cinéma japonais classique. Grâce au distributeur Carlotta Films, nous vous offrons la possibilité de la découvrir enfin !

Professeur d’anglais. Élève des lycées Fermat et Bellevue. Membre actif dès les petites classes du mouvement des ciné-clubs de Toulouse, il participe à la création de la salle d’Art et d’Essai ABC.

Co-fondateur de la Cinémathèque de Toulouse, il en fut le président et siège aujourd’hui au Conseil d’administration. Par ailleurs, il intervient auprès des lycéens, des salles et des festivals.

La Cinémathèque de Toulouse a été fondée en 1964 par des cinéphiles passionnés réunis autour de Raymond Borde. Elle est membre de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF) depuis 1965. C’est l’une des trois principales archives cinématographiques françaises et la deuxième cinémathèque de France. Soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication, le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Ville de Toulouse, le Conseil Départemental de la Haute-Garonne et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées, la Cinémathèque de Toulouse se définit par les deux missions fondamentales qui caractérisent toute cinémathèque : la conservation et la diffusion du patrimoine cinématographique.
Ces trente dernières années, l’institution s’est professionnalisée et compte aujourd’hui 32 salariés, répartis sur deux sites : le 69 rue du Taur (salles de projection, expositions, bibliothèque, administration) et le Centre de conservation et de recherche, situé à Balma.